# La politique de coopération et de développement :

En France, le comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) définit les orientations de la politique de coopération internationale et d’aide au développement.

Sous l’impulsion du Président de la République et du Premier Ministre le CICID décline cinq priorités gouvernementales d’ici 2022 sur 19 pays prioritaires :

  • Traiter les crises et les fragilités
  • Agir en faveur du climat, de la biodiversité et de l’accès aux énergies renouvelables
  • Renforcer nos efforts pour l’éducation, l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation
  • Soutenir l’égalité entre les femmes et les hommes
  • Renforcer les systèmes de santé et éradiquer les pandémies

# De quel montant parle-t-on ?

En 2017, la France consacre 0,43% de son RNB (revenu national brut) à son action d’aide publique au développement (APD). Si cela semble bien loin des 0.7% d’engagements prévus en 1970 auprès de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), sa contribution représente environ 8.6 milliards d’euros annuel. La France est ainsi le 5ème contributeur mondial d’APD derrière les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Japon.

# La visualisation :

La visualisation ci dessous porte sont attention exclusivement sur les projets mis en œuvre par les Services de Coopération et d’Action du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères. Certains projets sont mis en avant arbitrairement pour illustrer les actions contribuant à la recherche de la stabilité internationale et de la restauration de l’Etat (Développement des services légaux, dispositifs civils de construction de la paix, Gestion et réforme des systèmes de sécurité, Enfants soldats, réfugiés, etc.).

Vous pouvez réinitialiser la page en cliquant sur le bouton   en bas du cadre.