Que vous passiez votre été au bord de la mer ou que vous en profitiez pour visiter une grande ville devenue déserte, peut-être vous demandez vous pourquoi vous voyez parfois des policiers et parfois des gendarmes sur notre territoire ?

La loi du 23 avril 1941 définit la répartition des compétences territoriales entre forces de Police et de Gendarmerie : la police était ainsi compétence pour toutes les communes dépassant 10 000 habitants.

Sous l’impact des évolutions démographiques du 20ème siècle, le respect de ce texte de loi s’est avéré complexe et générateur de confusion en termes de responsabilités. La loi d’orientation et de programmation relative à la sécurité du 21 janvier 1995 a fait évoluer ces critères. La police assure aujourd’hui la sécurité dans les communes de plus de 20 000 habitants où la délinquance est celle de zones urbaines. Les autres communes sont de la responsabilité des forces de Gendarmerie.

Un redéploiement des zones de police et de gendarmerie s’est traduit entre 2003 et 2007 par une évolution de la couverture géographique sur 330 communes françaises. En Octobre 2017, le Président de la république a déclaré : « Il faudra enfin aller au bout des redéploiements territoriaux entre la Police et la Gendarmerie”.

Cette visualisation a pour objectif de présenter l’état actuel de la couverture territoriale entre la Gendarmerie et la Police. On notera que si la couverture globale en termes d’habitants est équivalente, la Gendarmerie couvre un territoire 23 fois plus étendu.

Vous pouvez réinitialiser la page en cliquant sur le bouton   en bas du cadre.